Exposés sud ou sud-ouest, les sols sur lesquels évoluent nos vignes sont très variés. Autant de variations et composantes géologiques passionnantes et singulières qui donnent à chaque cuvée sa personnalité. Les vignes sont âgées de 2 à plus de 100 ans, avec une moyenne de 60 ans. Nos parcelles sont souvent isolées dans des écrins de verdure ou de pâturages, elle ne subissent aucune pollution directe ou collatérale, néfaste à leur bonne évolution.

Le Bois Rond est la parcelle où tout à commencé en 2013, après 3 ans d’expérimentations avec des cépages hybrides, nous sommes très attachés à ces 20 ares de vieux grolleaux qui poussent sur des argiles sableuses parsemés de conglomérats détritiques.

grolleaux 110614

A Saint Pierre de Chevillé et Vouvray sur Loir, nous exploitons depuis 2013, 0.6ha de pineaux d’aunis, grolleaux et côt sur argiles grises sableuses à silex posées sur le socle calcaire. Ce sont des parcelles aux vignes centenaires, tardives, qui donnent peu de raisin, mais très qualitatif avec une forte personnalité aromatique, loin de ce que peuvent produire les clones modernes.

20160513_185945 Aunis_6__010620 

Oudon, au dessus de la Loire, avec des vieux gamays et cabernets franc, 1ha de vieilles sélections sur gneiss à 2 micas, en pente vers la Loire, sur un sol peu profond, probablement un des plus beaux terroirs du coin. Nous y avons plusieurs sélections dont le gamay ‘Magny’, vestige local, qui produit des jus plus délicats et intenses que son parent du Beaujolais.

cabernets_4_010620 gamaysdu milieu_010620 gam&ysduhaut_010620

Sur le synclinal d’Ancenis, principalement sur micaschistes, situées non loin d’un gros bloc de granit, respectivement melons de bourgogne (34a) et gamays (25a), âgés de 60 ans. Ce sont des terrains plus précoces, les terres y sont assez filtrantes.

melons_2_010620 20180426_112849

Enfin, à Maumusson, dans les vallons, sur des limons ‘soufflés’ du quaternaire, parsemés de grès, quartz, schistes et phtanites (Complexe de St Georges), vont s’épanouir dès 2018, 1ha  de chenins, syrah, pineaux d’aunis, grolleaux et cabernets francs, pour donner le meilleur d’eux mêmes en 2021. Les terres sont plus profondes, compliquées à travailler, très mouillantes en hiver, elles sèchent vite aux beaux jours, et deviennent vite battantes si les outils ne sont pas adaptés. Riches en oxydes de fer et de manganèse, elles sont appelées localement ‘grisons’. Ce terrain a été travaillé pour la plantation en 2017, et n’avait pas été labouré depuis 50 ans, la vie microbienne et faune auxiliaire y sont exceptionnels.

SONY DSC Cabernets 020919 (1)