Notre histoire commence en fin 2010 avec la visite d’un terrain de loisir avec quelques rangs de vignes attenantes…

vignes 002

Après une remise en état en 2011, nous nous essayons avec un premier rosé issu des cépages dits « hybrides » de la parcelle, mais un accident de cuve ruinera notre premier hectolitre…

Vignes 4 aout 2011 010

En 2012, après un stage de quelques mois à la Grange Tiphaine à Amboise,  nous continuons la remise en état de la parcelle et faisons l’acquisition d’une parcelle voisine, également plantée en hybrides, mais avec du cabernet franc et du grolleau, cependant en mauvais état. Qu’à cela ne tienne armés de patience, d’outils et de courage nous nous attelons à la tâche, d’autant plus que le millésime ne nous laisse que peu d’espoir pour une bonne récolte, donc nous commençons à gratter et biner les sols pour contrôler l’herbe envahissante, nous remplaçons les ceps morts, malades ou manquants avec des sélections massales, tout en observant la faune et la flore qui entoure et évolue autour de nous. Le BTSA viticulture-oenologie acquis en 2011 ne sera pas d’une grande aide cette année-là !

vignes 8 mai 018 SONY DSC

2013 semble être enfin un vrai départ pour nous avec des vignes qui reprennent vie et envie, joyeux locataires de 20 ares supplémentaires de grolleau noir à restaurer, nous sommes enthousiastes et pensons à nous lancer un peu plus sérieusement dans notre jardinage à grande échelle en nous équipant sur tous les fronts (machines, cuverie,…)…mais encore une fois la nature est capricieuse jusqu’aux vendanges et ne nous permet pas de nous exprimer pleinement malgré nos efforts et nos traitements préventifs avec les plantes issues des parties enherbées des vignes. Nous parviendrons tout de même à produire notre jus de raisin et une micro-cuvée de grolleau noir concoctée avec les raisins qui ont pu être récoltés.

20130311_105635 20130311_105626

Nous sentant un peu limités avec nos hybrides voués au jus de raisin et le grolleau noir qui avec son âge avancé ne nous donne pas beaucoup de raisin, nous décidons d’aller explorer le sud de la sarthe à une douzaine de kilomètres en quête de nouvelles parcelles. C’est donc en 2014 que nous acquérons les Cancans,les Ardilliers, les Géniers et le Colombier dans l’empire du pineau d’aunis. Nous passons donc de 75 ares à 1.5ha, encore une fois avec quelques rangs à rajeunir. La nature est plus clémente cette année, notamment en septembre et nous permet de produire du jus de raisin, un rosé sec aunis, gamay et côt et un rosé pétillant de grolleau, en attendant 2015 et enfin la mise en production de toutes nos parcelles.

Merci à tous ceux qui nous inspirent, qui nous ont aidé par leurs conseils et leur temps. Christophe de la Lunotte, la Grange Tiphaine, Pascal Pibaleau, Christophe Mesliand de la Taille aux Loups, Toby Bainbridge, Julien de La Grange aux Belles, Brendan Tracey, Hervé Villemade, Olivier Lemasson et messieurs Boursiquot et Lacombe à l’INRA pour l’identification de nos nombreux cépages.

L’aventure peut enfin commencer !

photo ig et mel vendanges

Publicités