Recherche

Domaine du Bois Rond – Vins du Val de Loire

Portes ouvertes de printemps,samedi 7 avril 2018 à partir de 10h.

Voici le flyer pour nos prochaines portes ouvertes qui auront lieu le samedi 7 avril à la petite houssaye, à Maumusson, à partir de 10h.

Au programme cuvées 2016, dont Juste le Rouge et les premières cuvées du millésime 2017.

PORTES-OUVERTES Bois Rond

2018!

Nous vous souhaitons une belle et heureuse année 2018!

2017 est déjà finie et c’est le temps de la naissance d’un nouveau millésime, qui commence avec la taille des vignes, sous cet hiver pour le moment doux et humide.

En attendant, la plupart de nos cuvées 2016 sont encore disponibles, sauf les Bulles du Bois Rond qui sont désormais épuisées.

Les cuvées 2017, qui se posent tranquillement, se présentent déjà bien et sont plutôt en place, ce qui est rare à ce stade de l’année, comme quoi, chaque millésime est résolument différent!

Voici une petite photo prise avec une dégustation en jour fruit la semaine dernière.

De gauche à droite, melon de bourgogne, rosé (beaucoup de cépages), gamay et cabernet franc.

BR_3001018

Nous vous tiendrons informés des prochaines portes ouvertes.

 

Déménagement!

Notre histoire déjà ponctuée de nombreuses évolutions, joies et peines, poursuit son cours, et va, pour peut être cette fois enfin, allier harmonie et cohérence.

Nous nous aventurons (plus durablement) au nord d’Ancenis en Loire Atltantique, quittant le monde du calcaire ligérien, pour celui des schistes,du gneiss, du grès et du granit, reliques du massif Armoricain.

Nouveau logement, nouveau chai, nouvel environement, nouveaux fonctionnements, bref un gros changement que l’été nous a juste laissé le temps d’organiser au mieux, et les premières vendanges qui approchent déjà…quel millésime particulier ce 2017, l’opposé de son prédécesseur.

Cet « outil » que nous avons maintenant va nous permettre de progresser et également d’être plus efficaces dans nos divers projets agricoles (eh oui nous sommes agriculteurs au regard des institutions!), il va falloir apprendre avec des nouvelles composantes géologiques, un nouveau climat, des nouveaux cépages, et une nouvelle équipe de vignerons.

Comme toujours depuis le premier jour, cette aventure nous motive, et va peut être enfin nous amener à l’équilibre.

Sur ce, nous préparons l’arrivée de notre première cueillette de melon de bourgogne prévue pour ce weekend.

 

 

 

 

Quel printemps!

La nature nous fait un joli yoyo depuis quelques semaines, ce qui n’est pas pour nous déplaire, et la vigne semble parfaitement s’y accommoder.

De la chaleur, puis quelques seaux de pluie à dose de 15mm par jour de temps en temps, histoire de fournir les besoins hydriques, puis à nouveau de la chaleur avec un peu de vent de sud ou ouest. Un scénario presque parfait pour compenser les dégâts du gel, qui finalement sont bien compensés par ce temps.

Les vigne qui n’ont pas gelé sont superbes, surtout les vieilles vignes de côts et aunis de la Cordellerie, une année sans érinose et pas de tâche de mildiou à ce jour.

Les grolleaux qui avaient bien gelé, comme certains gamays, refont des grappes à hauteur de 50%, inespéré pour des vignes dont on mettait presque en question leur pérennité suite à 2 ans de gel.

Seuls les chenins des Pointes nous semblent avoir été plus impactés que le reste avec un feuillage plus chétif, buissonnant que le reste et des sorties plus aléatoires.

Il est clair que ce qui à été taillé tardivement s’en sort mieux que les tailles d’hiver.

Quoiqu’il en soit, on a une belle floraison, quasiment finie pour les cabernets de Saint Gilles et les autres parcelles plus précoces, ce qui nous emmène fin septembre / début octobre pour les premières vendanges.

Nous en sommes à 2 traitements, du jamais vu avant la fleur, on en était à 6 l’an dernier au même stade! Le 3ème passage est pour la fin de semaine.

 

Ca va moins bien en fait…

Il suffisait de poster un message un peu porteur d’espoir pour ce nouveau millésime pour que les choses se gâtent. Je discutais avec notre voisin en lui disant que c’était un beau printemps qui démarrait tôt, mais lui pensait que cela cachait quelque chose. Quand on dit que les ancêtres ont souvent raison…

Le gel a donc frappé de nouveau, deux fois, voire peut être même trois. Certes avec moins d’impact que l’an dernier, mais réduisant tout de même d’un bon tiers (voir peut être plus sur une parcelle de chenin et de vieux aunis) notre future production. Ce sont les parcelles de plein vent sur les côteaux qui ont le mieux résisté. Celles bordées de friches où il restait de l’herbe, où le vent et l’humidité (pourtant faible) se sont engouffrés, on pris une belle gelée.

Je ne vais pas mettre de photos car ça me désole un peu, et j’en ai malheureusement mis l’an dernier. Il nous reste à espérer que l’ont ne va pas mettre de nouveau des photos de mildiou ou grêle…

Cependant, nous nous étions méfié cette année et avons taillé tard les beaux terroirs en laissant plus d’yeux sur les coursons. Il nous reste donc à espérer que ces yeux dit « de la bas » vont se s’avérer fructifères et produire des grappes.

Situation de nouveau inédite, mais fatigante.

On s’en passerait volontiers.

Ca va, ça va…

2 semaines d’avance dit-on. En tout cas, jusqu’ici la nature fait plaisir à voir cette année, des arbres en fleurs, des oiseaux qui chantent à la bonne saison pour une fois, c’est rassurant.

Les vignes semblent apprécier cette ambiance propice à un bon démarrage de millésime, sans trop de stress, malgré des matins assez froids en ce moment.

On sort la tête hors de l’eau sans être encore pris par les premiers traitements,même si cela ne saurait tarder.

On n’est pas à l’abri d’une grosse rechute de mildiou avec ce qu’on a pris l’an dernier, sachant que les spores et les oeufs sont présents dans les souches et sur le sol. Quoi qu’il en soit, les conditions ne sont pas réunies pour le moment.

Espérons que les températures nocturnes ne baissent pas trop cette semaine et que le vent d’est tombe un peu.

20170411_172324

Les aunis sont à 2 feuilles globalement.

20170411_172301

On a même eu le temps de gratter les interrangs!

 

Quelques nouvelles…

En ce presque sortie d’hiver, le Bois Rond se prépare tranquillement à ce nouveau millésime. Les vins ont été mises à jour,avec ceux de disponibles, les cuvées épuisées qui reviendront, et celles à venir pour cette année.

Nous cédons quelques parcelles à un nouvel arrivant vigneron en sarthe qui va reprendre notre presque hectare de vignes sur Vouvray et Dissay pour son installation. Nous lui souhaitons bonne chance pour son démarrage, en bio bien sûr!

Pour notre part, nous récupérons un peu plus d’un hectare sur Saint Pierre de Chevillé ou nous avions déjà des vignes, ce qui va rendre notre travail plus confortable, merci au collègue qui se reconnaitra ! Les parcelles sont évoqués dans notre page les terroirs.

En attendant, on finit de tailler!

20160219_135418

 

Vin naturel ?

On nous demande souvent ce que l’on entend par vin naturel concernant nos cuvées.

Ce poster extrait de l’association des vins S.A.I.N.S (sans aucun intrant ni sulfites) résume à lui seul les différents vins issus de la viticulture conventionnelle à la moins interventioniste.

Nous nous situons au niveau naturel avec un esprit proche de celui des vignerons de l ‘AVN (association des vins naturels) avec un taux de SO2 moyen de 30 mg en vin fini dans nos cuvées et bien sûr aucun autre intrant, comme nous l’expliquons dans notre travail.

tableau-comparatif-vins-s-a-i-n-s

La cuvée ‘Juste le rouge’ 2015 est disponible!

Notre cuvée de pineau d’aunis ‘Juste le rouge’ 2015 est disponible à la vente !

20161129_122308.jpg

Plus d’info dans les vins.

 

WordPress.com.

Retour en haut ↑